Rody Tolassy, député euro-guadeloupéen du Rassemblement National

Dans la patrie d'Ignace, Delgrès, la Mulâtresse Solitude, Hégesippe Légitimus, Sony Rupaire, Lu Reinette, Elie Domota et tant d'autres combattants de la dignité guadeloupéenne, un membre du parti de Marine Le Pen, le Rassemblement National, vient d'être élu au Parlement Européen : Rody Tolassy.

 Rien de nouveau sous le soleil, dira-t-on, puisqu'en 2019, une Guadeloupéenne Maxette Pirbakas, avait déjà été élue au Parlement Européen et était membre également du parti lepéniste. Mais, même si le taux de participation aux élections européennes aux Antilles est dérisoire, risible même, à savoir moins de 15%, il n'en demeure pas moins qu'être élu confère une sorte de légitimité à la personne. Elle s'estime dès lors en droit de parler haut et fort au nom de ses concitoyens. 

   C'est ce que fait bruyamment Rody Tolassy depuis son élection. 

   Pire : on finit par s'habituer à la présence de ce parti raciste sous nos latitudes, à trouver normal que des descendants d'Africains réduits en esclavage et d'Indiens déportés votent sans problème pour ledit parti. Ainsi, en Martinique, aux prochaines élections législatives, le Rassemblement National aura pour la première fois un candidat, dans la circonscription Nord, en la personne de l'agriculteur Juvénal Rémir. Nord de la Martinique qui a placé Bardella en tête dans 11 communes (où ne vivent guère de "Métros") mais où il y a des milliers d'Haïtiens qui travaillent dans les plantations banannières des Békés parce que plus aucun Martiniquais ne veut faire ce boulot.

   En clair, on est lepéniste donc anti-immigré mais on est bien content d'avoir les immigrés haïtiens taillables et corvéables à merci.

Commentaires

Beaucoup de Mquais et Gpéens...s

Frédéric C.

14/06/2024 - 03:19

...croient que le FN/RN n'est pas un parti raciste antinègres. C'est vrai en Gpe et Mque comme en France... Cela faisait partie de la tactique de "dédiabolisation" du FN/RN de MLP depuis qu'elle en a pris les rênes. Sur ce plan elle a gagné, appuyée en cela par les gds médias et les principaux partis politiques, qui se sont très rarement attachés à dénoncer le contenu précis et les conséquences concrètes de telle disposition pgmatique du FN/RN. C'est tellement plus facile de dire "C'est un parti "fasciste" (ce qui ne parle plus à grand monde) voire "nazi" (ce qui est faux, en tout cas dans l'expression actuelle: le nazisme intégra l'extermination complète, entre autres peuples, de tous les Juifs d'Europe)... Et ce n'est pas la désignation de MLP comme "fille du borgne" comme j'ai pu le lire dans ces colonnes, qui a une vertu pédagogique : la plupart des gens ne savent pas qui était ce "borgne" ni a fortiori ce qu'il a fait : pour comprendre ça, il faut avoir un minimum de culture sur la vie politique française des 60 ou 70 dernières années, ce que la plupart des gens n'ont pas... Donc l'intégration d'un Nègre à la liste FN/RN en position éligible n'a rien d'étonnant, vu la paresse intellectuelle de l'essentiel de la "classe" politique en Mque et Gpe et l'essentiel de nos intelligentsia (qui ne se "mouillent" que peu) quant à ce qu'est le néo-fascisme français contemporain.... Résultat provisoire : le risque est de + en + tangible de voir un parti à la fois fascisant et négrophobe/maghréophobe diriger l'"Ensemble Institutionnel Français", et peser sur les décisions de l'UE... Les masques vont vite tomber s'ils accèdent au pouvoir, que ce soit en 2024, 2027 ou 2032. D'ici là, il peut se produire des attentats, une extension physique du champ de la guerre actuelle en Europe, des coups tordu de politiciens actuellement au pouvoir. Pff! Alors l'élection de Rody Tholassy, puis éventuellement de Juvénal Rémir, ne seront que des épiphénomènes de ce qui se passe en profondeur et depuis longtemps...

Assignation.

Emile

14/06/2024 - 09:18

L'assignation, du genre : des descendants d'Africains réduits en esclavage ne devraient pas voter RN, un descendant de l'Allemagne nazi ne devrait pas condamner l'antisémitisme, etc. a ses limites.
Pour deux raisons essentielles.
La première, que souligne Frédéric C., c'est que les références historiques relatives au RN, au nazisme, etc. sont aujourd'hui inconnues de beaucoup. Par ailleurs, tout opposant est qualifié de nazi. En cela, les anti-fascistes banalisent le terme, le "dédiabolisent", bien mieux que ne le fait le RN.
La seconde, s'appelle la liberté individuelle. On peut se déterminer en adulte, sans se sentir obligé par une ascendance réelle ou supposée, par ses idéologies, par ses traditions religieuses, etc.
Ceci étant, il faut essayer de tenir compte de l'état du monde. On sait que Barack Obama a été élevé à Hawaï par des grands-parents blancs, dans un milieu blanc, dont apparemment il n'eut pas à se plaindre. Mais ses grands-parents lui ont expliqué qu'aux Etats-Unis, la couleur de peau avait une grande importance sociale. Or Barack a la peau noire. Même s'il n'a rien à voir avec l'histoire des Afro-descendants américains, il allait être confondu avec ceux-ci. Il fallait qu'il s'y prépare, en faisant les bons choix.
Bon choix pas toujours faciles. Ainsi, en matière d'immigration, qui a dit :
- Il faut stopper l'immigration officielle et clandestine. Il est inadmissible de laisser entrer de nouveaux travailleurs immigrés en France.
- Nous posons les problèmes de l'immigration. Ce serait pour utiliser et favoriser le racisme ? Nous rechercherions à flatter les plus bas instincts ? Ils crient tous en chœur "Pétainisme !" Quelle honte !
Ces déclarations ne sont ni du FN ni du RN.
Quant à Aimé Césaire, il condamnait l'arrivée de Métropolitains, réputés nantis (tous les Blancs sont riches) mais se montrait accueillant à la misère étrangère.
En Martinique, on a des immigrés pauvres, originaires de pays normaux (c'est à dire indépendants) : Haïti, Venezuela, République dominicaine, Dominique, etc. Or il n'y a guère de processions dans les rues pour réclamer leur régularisation. Seuls agissent en ce sens quelques employeurs qui ne veulent pas trop marcher en dehors des clous. Ainsi, est-on bien content d'avoir ces gens, taillables et corvéables à merci.

REFERENCES HISTORIQUES AU NAZISME

Albè

14/06/2024 - 10:26

Elles seraient inconnues aujourd'hui, affirme l'un des commentateurs. C'est du grand n'importe quoi ! Il n'a jamais eu d'enfants ce type et donc des leçons d'histoire de la Deuxième guerre mondiale à les faire réviser. Il ne regarde jamais la télé ce type pour voir la quantité invraisemblable de films et de documentaires consacrés à cette guerre sur bon nombre de chaines. Il ne lit pas la presse-papier ni la presse en ligne pour voir tous les articles consacrés à l'AFD, parti néo-nazi allemand qu'aux Black Blocs français. Dire qu'on vote RN parce que l'on ne sait rien du nazisme est une ANERIE. Rien d'autre.

Nazisme ?

Emile

14/06/2024 - 14:13

Bien sûr qu'on voit des Nazis dans "Le Jour le Plus Long" ou dans "Papy fait de la Résistance" et qu'on en parle dans les recoins des livres scolaires, mais le nazisme en tant que tel s'est terminé il y a 80 ans.
Dans l'Hexagone, on est à la 3e/4e génération qui n'a vu aucun Nazi. En Martinique, personne n'en a jamais vu un seul ! Le nazisme n'a pas de signification concrète pour la plupart des gens, à part les Juifs.
Dès 1968, avec leur slogan "CRS=SS", les étudiants (qui ne sont pourtant pas les moins instruits) prouvaient qu'ils ne savaient déjà plus qui étaient les Nazis, que leurs "croulants" avaient connus.
"Nazi" est devenu une injure banale. Même Netanyahou y a droit !
Et pour contester la victimisation des Juifs, la Shoah - longtemps épouvantail contre le nazisme - fait maintenant l'objet d'un révisionnisme accéléré, non plus seulement à l'extrême-droite mais aussi à l'extrême-gauche. Par ricochet, les Nazis s'en trouvent de plus en plus dédouanés.
Les apostrophes "nazi", "fasciste" et consorts ont perdu leur sens. Vouloir s'en servir contre le RN n'est plus guère efficace. Surtout par les héritiers des partis de gauche qui n'ont pas dénoncé le pacte germano-soviétique, ou qui ont voté les pleins pouvoir à Pétain.
Plutôt que d'invectiver, d'insulter, ça ne serait pas plus mal d'argumenter un peu.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • Et les presque 40.000 Gazaouis massacrés, ne sont-ils pas "en décomposition" ?

    Crimes de guerre sans limites...

    abdou thiam

    15/07/2024 - 19:51

    Ecoles éventrées ,marchés bombardés ,hopitaux et leurs patients pulvérisés,immeubles atomisés ,or Lire la suite

  • Le PPM et le GRAN SANBLE sont-ils encore légitimes à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) ?

    Boxe et politique ?

    MARTIN T@M@R

    13/07/2024 - 10:04

    Autant savoir de quoi on parle : un knock down, c'est le boxeur à terre, ne serait-ce qu'un genou Lire la suite

  • « “Dégage au bled”, “pourriture d’Arabe” : depuis le 9 juin, les racistes n’ont même plus peur de la honte »

    A bas le racisme anti-blancs!!!!!

    abdou thiam

    10/07/2024 - 14:15

    La lutte contre ce racisme doit etre indissociable du pernicieux racisme anti-blancs qui se propa Lire la suite

  • 10 jeunes Renois premiers au concours d'entrée à Polytechnique

    MECHANTE BLAGUE

    Albè

    08/07/2024 - 08:09

    Cet article est une méchante blague, je suppose...

    Lire la suite
  • Martinique : Papa De Gaulle, Papa Mitterrand et Papa Mélenchon

    Réponse à tyler durden

    abdou thiam

    06/07/2024 - 08:25

    L'un des problèmes soutenus dans l'article et que je partage ce n'est pas que les Antillais parti Lire la suite